Cet article est publié dans Anti Beurk, marqué avec , , , , .
Nombre de lectures : 4010

Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boyan Slat, 19 ans, prévoit de nettoyer
99 % des déchets plastiques qui polluent nos océans

Boyan Slat a seulement 19 ans, mais une idée qui redonne l’espoir pour la faune et la flore océanique : une plateforme qui nettoierait 99 % des plastiques qui polluent nos océans.

Boyan Slat, 19 ans, prévoit de nettoyer 99% des déchets plastiques qui pollue nos océans

En octobre 2012, le jeune néerlandais Boyan Slat présente son invention lors d’une conférence TEDxDelf :

« Oui, c’est sans doute une des plus grandes opérations de sauvetage environnemental jamais réalisée. Mais nous avons créé ce désastre. Nous avons même inventé ce nouveau matériau (le plastique) avant de créer ce désastre ! Alors, s’il vous plaît, ne me répondez pas que nous ne pouvons pas, ensemble, le nettoyer. »

 

Les cinq gyres océaniques

Certains débris de plastique portés par les courants marins se retrouvent piégés éternellement dans les tourbillons océaniques : L’Atlantique Nord, l’Atlantique Sud, le Pacifique Nord, le Pacifique Sud et l’Océan Indien. La première soupe de plastique marine est découverte en 1997 dans l’océan Pacifique par le capitaine Charles Moore.

 

Vortex Arte : Pollution des mers avec les plastiques

Le projet Boyan Slat

Se débarrasser de 7,25 millions de tonnes de plastique en seulement 5 années.
Son bateau doté de barrages flottants déplacera les déchets  plastiques en profitant des courants. Pour éviter les coûts de transports et les émissions de particules, des plateformes de nettoyage seront déployées en pleine mer pour recevoir les déchets.  Elles pourront s’autoalimenter grâce au soleil, vagues et courants.

 

Boyan Slat, 19 ans, prévoit de nettoyer 99% des déchets plastiques qui polluent nos océans

 

Actuellement, le projet Boyan Slat est encore à l’étude. 50 ingénieurs, modélistes, étudiants… travaillent dessus.
Si le projet tient la route, il pourrait s’autofinancer en recyclant et revendant le plastique récupéré.

 

 

Le plus utile : nettoyer en amont

Plusieurs projets ont déjà fait surface, mais pour le moment aucun n’a abouti. Le financement reste un problème clé. Aucun état n’est prêt à financer le nettoyage des océans.

Selon François Galgani, océanographe à Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) :

« Toutefois, ces déchets sont tellement difficiles à ramasser qu’il est peu probable que ces projets trouvent les financements nécessaires. »

Marieta Francis, directrice exécutive de l’ONG Algalita Marine Research Foundation

« Le plus accessible serait de se concentrer sur le nettoyage des canaux et rivières qui débouchent dans les océans, ainsi que les plages, afin de prévenir une accumulation de déchets plus au large et en profondeur. Mais l’essentiel est surtout de réduire la quantité de déchets produite, en limitant la consommation d’emballages, en les recyclant et les réutilisant au maximum et en recherchant d’autres alternatives, comme des plastiques biodégradables ou compostables, du papier ou de l’aluminium. »

 

Sources :
boyanslat.com : The ocean cleanup
ecologie.blog.lemonde.fr : Peut-on nettoyer les océans des déchets plastiques ?


Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •