Cet article est publié dans Anti Beurk, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 141186

Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les crottes de chien, une énergie écologique et économique

Streetkleen Bio, une entreprise britannique tente un pari osé. Transformer des déjections canines en énergie pour alimenter des foyers. Si l’expérience est concluante, le concept sera développé comme test à grande échelle dans une ville de Grande-Bretagne encore gardée secrète.

Les crottes de chien, une énergie écologique et économique

 

Un immense gisement

Faire de l’énergie avec des crottes de chien, ce n’est finalement pas si étonnant. C’est de la matière organique et transformer cette matière en énergie, c’est le principe bien connu de la méthanisation. Ce qui est plus étonnant c’est de trouver assez de matières fécales canines pour alimenter tout un processus industriel. D’après le journal The Independant, il y a à Londres plus de 800.000 chiens qui coûtent cher à la cité londonienne, soit l’équivalent de 9,5 millions de £. De son côté, le gouvernement britannique dépense quant à lui 72,5 millions de £ pour envoyer l’ensemble des crottes de chien en décharge.

 

Une idée qui vient en marchant dedans

Qui n’a jamais marché dans une crotte de chien. Avec le pied gauche, il paraît que cela porte bonheur. Chacun y voit ce qu’il croit. Ce qui est sûr c’est que cela ne sent pas très bon après. C’est en slalomant avec sa poussette et son bébé à travers les déjections savamment déposées par nos amis à quatre pattes et non ramassées par leurs propriétaires, que le Britannique Gary Downie, toujours selon The Independant, eu un eurêka. Voilà une matière première toute trouvée pour produire de l’énergie via la méthanisation. Il ne reste plus qu’à lancer la filière de récupération et de traitement.

 

Développer la filière

Streetkleen Bio, l’entreprise créée par Gary Downie peut traiter de 500 kg à trois tonnes de matières fécales par jour. Le processus, la méthanisation, utilise des micro-organismes pour décomposer la matière organique en l’absence d’oxygène pour produire un mélange de méthane et de CO2. De quoi selon ses calculs alimenter une soixantaine de foyers. Avec humour, il confit que c’est une énergie sans odeur.

Les déjections seront aussi extraites des poubellesPour le nettoyage des rues et des trottoirs et l’approvisionnement de l’usine, les autorités locales seront mises à contribution. Les déjections seront aussi extraites des poubelles que l’on trouve dans les parcs grâce à un système automatisé pour ensuite être envoyées vers le digesteur chargé de les transformer en énergie.

Le bio-gaz ainsi créé alimentera une turbine qui produira de l’électricité, destinée à être revendue au réseau électrique national britannique. La chaleur produite lors de la méthanisation et le CO2 libéré, non utilisé pour la production d’électricité, servira à chauffer des serres. Les plantes cultivées bénéficieront aussi du bio-engrais résultant des déchets ultimes de la méthanisation.

Le grand test aura lieu en juillet 2013 dans une ville dont le nom a été gardé secret.

 

Une application pour géolocaliser les crottes

« Crap », Clean Responsible Application c’est le nom (provisoire ?) de l’application que souhaite développer Gary Downie. En anglais, « Crap » se traduit par « Merde ». Est-ce que le nom restera ? Gary Downie s’en amuse. En tout cas, cette application pour smartphone permettra aux habitants de signaler toutes déjections canines grâce à la géolocalisation. Elles seront ainsi répertoriées et ramassées par les autorités locales.

Si le test du mois de juillet est concluant, on verra sûrement les crottes de chien d’un autre oeil !

 

Pour finir sur le ton de l’humour, une petite vidéo « Brève de comptoir » – La crotte de chien pour fabriquer de l’énergie.

 

Sources :
> www.sudouest.fr – L’énergie à base de « crottes de chien » bientôt une réalité en Grande-Bretagne
> www.rtl.fr – Grande-Bretagne : des crottes de chien comme source d’énergie ?
> www.independent.co.uk – Fido strikes gold with Britain’s most noxious biofuel: dog excrement


Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •