Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , .
Nombre de lectures : 1896

Partager...
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •  

Blanchiment des dents : retrait sans délai et suspension de certains produits

Se faire blanchir les dents pour avoir un sourire éclatant n’est pas sans danger. L’Agence nationale du médicament décide de mieux encadrer les conditions d’utilisation et fait le ménage dans les produits utilisés. Retrait sans délais pour les uns, suspension en attente d’une mise en conformité pour les autres.

Blanchiment des dents : retrait sans délai et suspension de certains produits

Le blanchiment des dents présente des risques

De plus en plus de personnes ont recours au blanchiment des dents dans un but esthétique, pour corriger la teinte de l’émail de leurs dents. Elles veulent afficher un sourire éclatant comme ceux que l’on voit dans les pubs et sur les magazines. On peut se faire blanchir les dents chez des chirurgiens dentistes, dans ce qu’on appelle des bars à sourires et même chez soi. Et les précautions prises dans l’emploi ou le choix des produits utilisés ne sont pas toujours au rendez-vous.

Pour blanchir les dents, les produits utilisés contiennent du peroxyde d’hydrogène, appelé couramment eau oxygénée. Les concentrations sont variables. Depuis un arrêté publié en 2012, les produits dont la concentration en peroxyde d’hydrogène est supérieure à 6 % sont interdits en France et dans tous les pays membres de l’Union européenne, car trop dangereux pour la santé. Le journal officiel indique :

Se faire blanchir les dents comporte des risques que seul un chirurgien dentiste peut diagnostiquer lors d’un examen clinique« Ces produits présentent des risques d’effets aigus et à long terme augmentés, tels que notamment l’hypersensibilité dentinaire, l’irritation des muqueuses et l’altération de l’émail, pouvant conduire à une usure prématurée, voire une fragilisation de la dent ».

Pour d’autres produits, les concentrations variant de 0,1 % à 6 % ne peuvent être vendus qu’à des chirurgiens dentistes et utilisés uniquement sur des adultes. C’est ce qu’indique le ministère des Affaires sociales et de la Santé. Se faire blanchir les dents comporte des risques que seul un chirurgien dentiste peut diagnostiquer lors d’un examen clinique.

 

Les contre-indications et les risques sont nombreux

  • Ne pas blanchir les dents des enfants et des adolescents
  • Ne pas le faire en présence de caries, de lésions d’usure ou d’abrasion ou en cas d’hypersensibilité des dents
  • Pour les femmes enceintes, demander l’avis de son médecin
  • Hypersensibilité des dents (douleurs lors de l’ingestion d’aliments froids)
  • Modification de l’émail
  • Usure prématurée des dents
  • Irritation de la bouche
  • Fragilisation des dents
  • Dégradation de la jonction entre la dent et l’amalgame
  • Surface des plombages fragilisée
  • Irritation de la gencive

 

Pour toute autre utilisation, à domicile ou dans les « bars à sourire », les produits ne doivent pas avoir un taux de peroxyde d’hydrogène supérieur à 0,1 %.

 

Le peroxyde d’hydrogène n’est pas un médicament, mais un produit cosmétique

C’est ce qui est rappelé dans une décision parue au Journal officiel le 9 août dernier.

« L’apparition de taches sur les dents ne constitue pas en soi une maladie. Les produits destinés à être utilisés sur la face externe des dents en vue de les blanchir ou de les éclaircir ne peuvent être qualifiés de dispositifs médicaux. »

« La mise sur le marché, la distribution, la fabrication, la détention en vue de la vente ou de la distribution […] de produits mis sur le marché sous le statut de dispositifs médicaux, destinés à être utilisés sur la face externe des dents en vue de les blanchir ou de les éclaircir, et dont la concentration en peroxyde d’hydrogène est supérieure à 0,1 % et inférieure ou égale à 6 %, sont suspendues jusqu’à leur mise en conformité à la réglementation cosmétique qui leur est applicable ».

L’Agence nationale du médicament vient de prendre une décision qui encadre beaucoup plus strictement les produits mis sur le marché.

 

Sources :
> www.francetvinfo.fr – Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
> sante-medecine.commentcamarche.net – Blanchiment des dents : Péroxyde d’hydrogène
> www.futura-sciences.com – Blanchiment des dents : le peroxyde d’hydrogène placé sous surveillance


Partager...
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •