Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , .
Nombre de lectures : 2569

Partager...
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuck For Forest : du porno écolo pour sauver la Nature

Plus Fuck For Forest s’active, plus la forêt amazonienne recevra des dons pour renaître. Les membres de FFF sont sensibles, délicats et ils font du porno écolo pour sauver la Nature.

Fuck For Forest : Du porno écolo pour sauver la Nature

Ils sont militant(es) norvégiens, aiment le sexe et veulent partager leurs dons. En 2004, Leona Johansson et Tommy Hom Ellingsen créent une ONG avec les subventions du gouvernement norvégien qui s’est vite rétracté en ayant pris conscience de son investissement.

Le site porto écolo, Fuck For Forestest, apparaît sur le Web la même année pour se faire plaisir certes, mais surtout pour récolter :

« En montrant la beauté de l’amour, de la nudité et des aventures sexuelles réelles, nous souhaitons attirer l’attention sur la nature menacée et collecter de l’argent pour elle.
Le sexe est souvent là pour nous inciter à acheter toutes sortes de conneries, alors pourquoi ne pas le faire pour une bonne cause ? »

Sur le site Fuck For Forest, certains adhérent à un abonnement de douze euros par mois pour visionner les vidéos des activistes écolo-érotiques, du fait maison bien expressif loin des productions industrielles. D’autres s’investissent en nature en devenant membres actifs.

80 % des recettes de Fuck For Forest sont réservées pour lutter contre la déforestation. Plusieurs projets d’achats d’hectares de forêt sont à leur actif : Costa Rica, Pérou, Brésil, Equateur…

En lire plus sur les projets de lutte contre la déforestation de FFF

 

Tracks sur ARTE : Fuck For Forest, le porno qui sauve la planète

Porno Ecolo environnement erotic Tracks… par CyberPeople

 

Sources :
> tracks.arte.tv : Fuck For Forest, le porno qui sauve la planète
> courrierinternational.com : Quand écolo rime avec porno
> consoglobe.com : Quand le porno se met au profit des causes environnementales

 



Partager...
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •