Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , .
Nombre de lectures : 1069

Partager...
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •  

La France est le premier pays à interdire le bisphénol A

En France, depuis le 1er janvier 2015, tous les conditionnements alimentaires ne contiendront plus de bisphénol A, un perturbateur endocrinien.

La France est le premier pays à interdire le bisphénol A

Bisphénol A, un perturbateur endocrinien

Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien. Il sert à la fabrication de plastiques et de résines. Il se retrouve dans les récipients alimentaires (bouteilles recyclables, vaisselles, boîtes de conserve, cannettes de soda, emballages plastiques…).
En chauffant les récipients au four à micro onde, au bain-marie ou encore en versant des boissons et des aliments très chauds dans des contenants, les molécules de bisphénol A se libèrent dans l’alimentation.

Plusieurs études ont identifié les effets néfastes probables du bisphénol A sur le foie et les reins, ainsi que des effets sur la glande mammaire.

 

Évolution de la réglementation du bisphénol A

  • En 2006, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) déterminait une dose journalière tolérable (DJT) de 0,05 milligrammes par kilogramme de poids corporel (mg/kg pc/jour),
  • Juin 2010 : en France, le bisphénol A est interdit dans la fabrication des biberons,
  • Mars 2011 : l’interdiction s’étend à toute l’Europe,
  • Septembre 2011 : l’Anses recommande une réduction des expositions des populations les plus sensibles (enfants en bas âge, femmes enceintes ou allaitantes),
  • Le 24 décembre 2012 : Une loi vise l’interdiction du bisphénol A pour tous les conditionnements d’aliments destinés aux nourrissons et enfants en bas âge à partir du 1er janvier 2013. Et à partir du 1er janvier 2015, tous les récipients alimentaires ne contiendront plus de Bisphénol A, en France.

La France est pionnière dans le domaine, en interdisant le bisphénol A dans la fabrication des contenants alimentaires destinés à toute la population. L’Europe s’attache à l’interdire dans les récipients destinés à une population sensible (nourrissons, enfants, femmes enceintes).

Sources :
> anses.fr : Bisphénol A
> sciences.blogs.liberation.fr : L’inra, le bisphénol-a et les perturbateurs endocriniens
> efsa.europa.eu : Bisphénol A : l’EFSA organise une consultation publique sur l’évaluation des risques pour la santé humaine
> sciencesetavenir.fr : Bisphénol A : comment le détecter au quotidien

 



Partager...
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •