Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , .
Nombre de lectures : 1595

Partager...
  • 14
  •  
  •  
  •  
  • 240
  •  

La Grande Barrière de Corail menacée par l’industrie du charbon

Vendredi 31 janvier 2014, l’Autorité du parc marin de la Grande Barrière de corail (GBRMPA), en Australie, a autorisé le rejet de millions de m3 de boue dans le plus vaste récif corallien du monde.

La barrière de Corail en Australie menacée par l'industrie du charbon

Pour permettre l’extension du port de charbon d’Abbot Point dans le Queensland au Nord-Est de la côte australienne, la GBRMPA a donné son accord pour déverser dans la Grande Barrière de Corail, les déchets générés par le dragage des fonds sous-marins.

 

Richard Leck, du Fonds mondial pour la nature (WWF) :

« C’est un jour triste pour la barrière et tous ceux qui se préoccupent de son avenir. »

La Grande Barrière de Corail, classée en 1981 au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco, s’étend sur 345 000 km2 sur la côte Est de l’Australie. Depuis plus d’une vingtaine d’année, le récif a perdu la moitié de ces coraux. Les cyclones tropicaux, l’acanthaster (une étoile de mer invasive), les épisodes de blanchissements et le développement de l’industrie minière sont les principaux facteurs de la dégradation de la Grande Barrière de Corail.

En 2012, l’Unesco a menacé de classer la Grande Barrière de Corail sur la liste du Patrimoine mondial en danger si le gouvernement n’agissait pas pour réduire la nuisance du développement de l’industrie.

 

Sources :
news.nationalgeographic.com : Australia to Dump Dredged Sand in Great Barrier Reef Waters, Adding to Site’s Mounting Woes
hwwf.org.au : New report: Government failures put Reef World Heritage Status “on the line”

 



Partager...
  • 14
  •  
  •  
  •  
  • 240
  •