Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , , .
Nombre de lectures : 1281

Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sous-traitance nucléaire

Les centrales nucléaires en France sont sous traitées à 80 %.
J’ai accepté de rester 20 heures dans le bâtiment sans en sortir” témoigne un salarié de la sous-traitance. Consciencieux dans leur travail, ils ne comptent pas les heures et sont exposés aux radiations au-delà des doses autorisées. Leurs conditions de travail sont loin de s’aligner sur celles des agents EDF.

nucléaire sous traitance

 

La sous-traitance dans le nucléaire, un reportage de Pascale Pascariello

Le 29 août 2011 le Président de l’Autorité de Sureté nucléaire, André-Claude Lacoste explique

« EDF utilise pas loin de 20 000 personnes en sous-traitance, aux côtés de ses 20 000 salariés. C’est vraiment un souci ! Ces sous-traitants doivent être formés, travailler dans de bonnes conditions, être bien protégés, bien surveillés »

Suite à  ce souci exprimé par André-Claude Lacoste, Pascale Pascariello est allée à la rencontre des sous-traitants du nucléaire pour recueillir leurs témoignages.

Extrait :

« Je suis tout seul dans l’atelier de décontamination mais je ne sais pas faire. Donc le boulot est mal fait. » affirme un décontamineur à l’abri des regards non loin de la centrale dans laquelle il intervient depuis près plus de 15 ans.

Le reportage de Pascale Pascariello est disponible sur le site de France Inter dans l’émission La Tête au Carré jusqu’en 2014.

la tête au carré émission sur France Inter la sous-traitance nucléaire


Les hommes et le nucléaire

Médiapart diffuse deux documentaires sur des forums organisés par les salariés d’EDF en 2002. Ils expliquent la dégradation de leurs conditions de travail et le stress qu’ils subissent. Les documentaires n’ont jamais été diffusés. Médiapart se les est procurés via FrenchLeaks.

Le nucléaire et l’homme 1 :
Conditions de travail dans les centrales

 

Le nucléaire et l’homme 2 :
Conditions de travail et enjeux sociaux de la sous-traitance

 

Depuis 10 ans le nucléaire est régi non plus par le risque zéro mais, par des intérêts financiers.
Les centrales nucléaires se fissurent et le savoir-faire des pionniers disparaît au fil des années. Elles deviennent de vrais bombes à retardement témoigne un sous-traitant.

Quand certains journalistes abordent le sujet de la sous-traitance dans le nucléaire les réactions des responsables sont parfois explosives :

Eric Besson, ministre français de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique « se casse » de l’émission Capitale de M6.


 

Philippe Druelle, directeur adjoint de la production nucléaire d’EDF met fin à l’interview de Pascale Pascariello lorsqu’elle l’invite à écouter

« … les nomades du nucléaire qui vivent dans des campings, dans des conditions justement de vie et de travail assez déplorable»

Philippe Druelle esquive la question en prétextant un rdv important et rend le micro.

La catastrophe de Fukushima a remis le nucléaire au cœur des débats. Les rapports sur la sécurité s’accumulent. Les  hommes de la sous-traitance tombent malades et témoignent plus facilement sur leurs conditions de travail.
En fin d’année un rapport définitif sur la sécurité nucléaire en France sera remis à la Commission européenne au plus tard le 31 décembre 2011.

Sources :
franceinter.fr
owni.fr
mediapart.fr
asn.fr

En savoir plus :
> La sous-traitance nucléaire


Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •