Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , , .
Nombre de lectures : 1565

Partager...
  • 15
  •  
  •  
  • 1
  •  

L’aide alimentaire européenne en sursis

La commission européenne risque de réduire le budget du Programme européen d’aides aux plus démunis (PEAD). Le Secours Populaire, La Croix Rouge, Les Restos du Cœur et La Fédération Française des Banques Alimentaires lancent l’opération The Airfood project pour alerter les autorités et l’opinion public.

 The Airfood project

 

1987 création du PEAD

hiver

 

L’hiver 1986-87 est exceptionnellement froid. Pour aider les personnes les plus démunies, la Commission Européenne distribue en urgence l’excédent des produits agricoles aux œuvres caritatives.

Pour éviter qu’une telle situation se reproduise, en 1987, le Programme européen d’aides aux plus démunis (PEAD) est créé sous l’impulsion de Jacques Delors président de la Commission Européenne et de Coluche. Les invendus issus des stocks de la PAC (Politique agricole commune) et un apport direct des États sont reversés aux associations caritatives.

 

 

 

Le Programme européen d’aides aux plus démunis (PEAD) en sursis

 

Le Secours Populaire, La Croix Rouge, Les Retos du Cœur et La Fédération Française des Banques AlimentairesLundi 15 octobre 2012, à la veille de la journée de la Journée mondiale de l’alimentation et trois jours après le Prix Nobel de la Paix décerné à l’Union Européenne, les associations caritatives françaises, Le Secours Populaire, La Croix Rouge, Les Restos du Cœur et La Fédération Française des Banques Alimentaires alertent les institutions européennes et françaises sur la nécessité de reconduire le PEAD.

18 millions de personnes sont concernées.

En novembre 2011, le PEAD est déjà en sursis. Plusieurs pays européens souhaitent la fin de son financement, l’Allemagne en premier. Elle estime que l’aide social relève de la responsabilité des États et non pas de celle de l’Union Européenne. Rien d’étonnant sachant que l’Allemagne est le principal donateur.

À l’époque, les États Européens se sont accordés pour un budget de 500 millions d’euros annuel jusqu’à fin 2013 (dont 70 millions pour la France).

 

Le 23 novembre 2012, le Conseil des chefs d’États Européens délibèrent mais les ONG s’inquiètent sur la reconduite ou non du Programme Européen d’Aides aux plus Démunis. Elles souhaitent au minimum que le budget reste au niveau actuel, c’est-à-dire 3,5 milliards d’euros sur 7 ans. Pourtant, les associations estiment que leur besoin réel s’élève à 4,75 milliards.

Dans le nouveau programme, la Commission Européenne octroie seulement 2,5 milliards d’euros pour l’aide alimentaire européenne.

Mais le plus grand danger selon les ONG est de voir disparaître le PEAD sous l’impulsion des États hostiles au programme.

En pleine crise sociale, le nombre de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté augmente.

Le ministre de l’Agriculture M. Le Foll insiste sur cette nécessité de reconduire le PEAD :

« Avec maintenant 30 millions d’Européens qui risquent de souffrir de malnutrition, on ne peut pas laisser tomber l’aide alimentaire à l’échelle de l’Europe. »

 

Didier Piard, directeur de l’action sociale à la Croix-Rouge française :

« La fin du PEAD serait « un véritable échec européen, au moment où l’Europe est en crise. » C’est deux euros par Européen et par an pour l’aide alimentaire au niveau européen, ce n’est quand même pas la mer à boire au moment où l’Europe s’engage à lutter contre la précarité.« 

 

 

The Airfood Project

The Airfood project Depuis lundi 15 octobre 2012, Le Secours Populaire, La Croix Rouge, Les Restos du Cœur et La Fédération Française des Banques Alimentaires lancent une pétition web 2,0.

Pour interpeller, les associations créent le buzz sur Internet avec l’opération the Airfood Project :

« Dites oui à la reconduction de l’aide alimentaire européenne. Rejoignez le mouvement et devenez un air fooder ! »

 

Le principe : Devenir un air fooder. Pour cela, filmez-vous tout en dégustant une belle assiette vide.

« Ces images de bouches ouvertes devant des assiettes vides, c’est ce qui attend les Européens les plus pauvres si on supprime l’aide », prévient Julien Lauprêtre, le président du Secours populaire.

 

Quelques extraits sont déjà en ligne sur le site www.theairfoodproject.com

 

Sources :
theairfoodproject.com
franceinfo.fr : Filmer son assiette vide pour soutenir l’aide alimentaire européenne


Partager...
  • 15
  •  
  •  
  • 1
  •