Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 2107

Partager...
  • 9
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Le voyage infernal d’un morceau de viande

Arte Future s’intéresse aux dérives de la production de viande qui n’a plus de frontière. Un système opaque qui nous sert des morceaux de viande venus d’ici et d’ailleurs.

L'infernal voyage d'un morceau de viande

Arte Future zoome sur cette viande produite en série, par ces industriels de l’ agro-alimentaire, ces gros éleveurs et ces industriels liés à la filière bovine. Ce milieu opaque a le sens des affaires, avec un chiffre d’affaires annuel de 32 milliards d’euros. Il sait séduire en vendant sa viande sous une image bucolique et de qualité traditionnelle. Mais en Europe il faut savoir que la liberté de circulation permet aux producteurs d’aller au plus rentable pour élever, abattre, transformer les produits… pour proposer des prix bas.

 

Les documentaires d’Arte Future sur la filière de la production de viande :

> Ce soir, mardi 31 mars 2015, sur Arte à 20h50, un documentaire de Jenny Roller-Spoo et Jens Niehuss, « Voyage au bout de la viande ». Rediffusion vendredi 10 avril à 8h55.

« De la crise de la vache folle à l’affaire de la viande de cheval vendue comme du bœuf, il aura fallu un périple de 7 000 kilomètres à travers l’Europe pour comprendre que la viande dans nos assiettes cache des secrets peu ragoûtants. Bon voyage au bout de l’enfer carné ! »

 

 

> À 21h50, un documentaire d’Andreas Rummel, « Pesticide et santé : l’équation sans solution ». Rediffusion le 1er avril à 10h.

« Comment le glyphosate, le désherbant le plus vendu au monde, pourrait être à l’origine de graves problèmes sanitaires affectant le bétail, mais aussi les agriculteurs. »

 

 

> Jeudi 09 avril à 8h30, « Pourquoi l’élevage intensif du porc est-il contre nature ? »

« En France comme en Allemagne, la viande de porc occupe de loin la première place dans la consommation de viande et de charcuterie. Au fil du temps, la filière porcine a évolué pour laisser une large place à l’élevage intensif. Aujourd’hui, les porcs ont très peu de choses en commun avec leurs cousins sangliers. »

 

> En lire plus sur le site future.arte.tv : Viande : la face cachée d’une production effrénée

 



Partager...
  • 9
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •