Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 2576

Partager...
  • 83
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Les abeilles butinent des déchets sucrés : « Le miel de déchetterie »

Dernièrement j’ai été interpelé par le titre d’une chronique intitulée « Le Miel de déchetterie, petite histoire de déchets dont le devenir naturel nous échappe… ». Du miel produit par les abeilles à partir de déchets ? Comment est-ce possible ? Un produit si noble !

En lisant ce texte si bien écrit sur le site www.enquetedordinaire.fr, je m’imaginais le bal des abeilles en quête de nourriture sucrée, ramenant à la ruche un nectar qui n’en était pas un. Surpris au départ, presque incrédule, je me suis rappelé ces histoires de miels de coloré en vert, bleu, marron ou rouge, qui ont fait la une des journaux l’été 2012.

 

Du miel de toutes les couleurs

Tout d’abord, du miel bleu, vert ou marron retrouvé dans la région de Ribeauvillé en Alsace a surpris, intrigué plus d’une personne. Ce miel de drôles de couleurs, n’a pas fait rire les apiculteurs qui ont perdu leurs récoltes. L’explication n’a pas tardé à venir. Les abeilles sont allées sur un site de retraitement de déchets, installé un peu plus tôt en janvier 2012 où des confiseries industrielles sont stockées, attendant leur transformation en biogaz.

En 2013, en Isère, du miel vert et rouge a été récolté dans des ruches installées à Bernin. Tout près de là, une usine de fabrication de sirops Tesseire.

L’un des apiculteurs explique :

« On sait que les abeilles ont un goût prononcé pour tout ce qui est sucré et sirop »… » Ça a commencé il y a bien 15 jours. On a remarqué en faisant nos traitements que quelques cellules étaient remplies de miel vert ou rouge »… « On retrouve le goût sucré du miel, la texture et la consistance sont la même mais on a une fraîcheur mentholée »

 


A Ribeauvillé, le miel prend des couleurs inédites par France3Alsace

 

Sur le site du National geographic, Tim Tucker, alors président de la Fédération américaine d’apiculture en 2013 explique que si les fleurs venaient à manquer, ou en cas de sècheresse, les abeilles pouvaient récolter n’importe quel sucre disponible, même celui trouvé dans les poubelles.

 

Miel de déchetterie

Du coup, le texte « Miel de déchetterie » écrit par Fanny Pacreau, anthropologue, prend tout son sens.

« Le gardien de la déchetterie leur a, lui aussi, prêté attention. Il prétend que les abeilles de l’apiculteur voisin fréquentent le lieu… » « Cette histoire d’abeilles mellifères, trouvant leur énergie pour aller chercher du pollen grâce aux nourritures de la déchetterie, devient fascinante. Des éléments de mon travail d’enquête trouvent place dans la trame de ce récit… Je me dis qu’une nouvelle appellation pourrait presque voir le jour, celle de Miel de déchetterie… »

Et si le miel de déchetterie existait vraiment ! Ce matin au petit déjeuner, je vais me faire une tartine de pain grillé avec du beurre et du miel dessus. J’y penserai forcement et je regarderai le miel d’une façon différente.

 

Source :
> www.enquetedordinaire.fr/ – Le Miel de déchetterie. Petite histoire de déchets dont le devenir naturel nous échappe…
> tempsreel.nouvelobs.com/ – En Isère, du miel de couleur verte
> www.bfmtv.com/ – Les abeilles faisaient leur miel bleu de bonbons
> www.nationalgeographic.fr/ – En Alsace, les abeilles butinent le sucre des poubelles faute de fleurs

 



Partager...
  • 83
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •