Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , .
Nombre de lectures : 2145

Partager...
  • 15
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

« L’inceste est toujours un crime »

« Un enfant n’est jamais consentant. L’inceste est toujours un crime. Changeons la loi.« . Le Collectif Féministe Contre le Viol lance depuis le 28 janvier 2014 une campagne de sensibilisation et de prévention grand public pour lutter contre l’inceste.

L’inceste est toujours un crime

Le Collectif Féministe Contre le Viol :

« Un enfant n’est jamais consentant. L’inceste est toujours un crime. Changeons la loi. Aujourd’hui pour qualifier le viol par inceste il faut établir qu’il y a eu « violence, menace, contrainte ou surprise » même si la victime est un enfant de 5, 6, 8 ans ! Changeons la loi, pénalisons l’inceste pour mettre un terme à ce scandale, aucun enfant ne peut consentir. »

Deux millions de français déclarent avoir vécu l’inceste. Ce chiffre est loin de représenter la réalité. Accusé un membre de sa famille de viol ce sont des choses qui ne disent pas. L’enfant ne dira rien. Il a peur. Adulte, il ne dira rien. Il a honte. L’autre, son agresseur est toujours présent. La famille, elle a quelque chose de sacré, on ne la salit pas. Ce sont des choses qui ne se font pas chez ces gens-là.

En 2013, le Collectif Féministe Contre le Viol a recensé 636 victimes dont 585 filles. En tête de liste des agresseurs, les pères, les beaux-pères et les grands-pères.

L’inceste n’est pas inscrit dans la loi. Le Collectif Féministe Contre le Viol demande la pénalisation de l’inceste et que l’abrogation des délais de prescription soient abrogés. À partir de sa majorité, la victime d’inceste a de 10 à 20 ans (selon les situations) pour porter plainte.

 

 

Source :
> inceste-changeonslaloi.fr : Pourquoi changer la loi ?

 



Partager...
  • 15
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •