Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , , .
Nombre de lectures : 1347

Partager...
  • 41
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus besoin de laver vos salades, une sur dix contient des pesticides interdits

L’ONG Générations Futures n’est pas vraiment en accord avec l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) qui recommande aux femmes enceintes et aux enfants de manger de la salade. Selon l’étude de l’ONG , 16 % des salades contiendrait des pesticides interdits.

Pas besoin de laver vos salades, une sur dix contient des pesticides interdits
La salade est le quatrième aliment le plus consommé en France. Mais suite à la publication de l‘étude de Générations Futures, elle risque de moins séduire les consommateurs.

Sur les 31 salades achetées dans cinq grandes surfaces dans l’Oise et la Somme :

  • 80,65 % contiennent au moins un résidu de pesticide,
  • 67,74 % des échantillons contiennent au moins un résidu de pesticide perturbateur endocrinien (PE),
  • 16,13 % contiennent 1 ou plusieurs substances actives interdites.

Générations Futures souligne qu’aucun dépassement des Limites Maximales Autorisées (LMR) n’a été observé. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que le LMR dans le domaine des salade, est très élevé. L’ONG ajoute que l’effet cocktail n’est pas à ignorer.

Concernant les substances actives interdites repérés dans 4 salades de France et une d’Espagne, un producteur des Pyrénées-Orientales explique au Parisien :

« Près de la frontière espagnole, le trafic est florissant. Des agriculteurs français se fournissent par exemple dans des magasins de Figueras, j’y vais moi-même. Certains camions viennent de loin et emportent des palettes entières. J’en ai vu venir des Pays de la Loire. »

Bernard Jegou, directeur de recherche de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) :

« Je ne suis pas surpris par les résultats de cette enquête. Des études précédentes ont mis en évidence que l’urine de femmes enceintes ayant mangé des laitues contenait des pesticides interdits depuis 20 ans. Beaucoup de fruits et légumes contiennent des produits chimiques issus du sol, il n’est donc pas étonnant de les retrouver dans ces aliments.

On manque pour l’instant de données et de recul pour déterminer si ces molécules prises ensemble sont nocives (ndl : effet cocktail). Mais depuis plusieurs années, on constate que le taux de pesticides mesuré dans les aliments diminue, ce qui est encourageant. »

 

Deux autres études rapportent les mêmes faits  :

  • 2013, le rapport de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) : sur plus de 1.000 salades, 36 % contiennent plusieurs résidus,
  • 2015 le plan de surveillance de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) : sur 58 % des échantillons de salades testés, la présence de pesticides est détectée.

> Lire l’Enquête EXPPERT 5 : Des pesticides interdits ou suspectés d’être Perturbateurs Endocriniens (PE) dans des salades sur le site Générations Futures.

 

Sources :
> generations-futures.fr : Enquête EXPPERT 5 : Des pesticides interdits ou suspectés d’être Perturbateurs Endocriniens (PE) dans des salades sur le site Générations Futures.
> leparisien.fr : Environnement : une salade sur dix contient des produits interdits
> sciencesetavenir.fr : Nos salades sont-elles polluées par des pesticides ?
> pixabay.com : Image à la une.

 



Partager...
  • 41
  •  
  •  
  •  
  •  
  •