Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , .
Nombre de lectures : 7699

Partager...
  • 7
  •  
  •  
  • 7
  •  

Thinspiration, demain je ne mange plus

Thinspirartion (thin = maigre) c’est l’art de devenir maigre, très maigre. Les réseaux sociaux sont de savants outils pour alimenter le mal être des personnes qui ont des troubles de l’alimentation. L’Angleterre s’inquiète. L’Italie promulgue des lois pour interdire les blogs qui vantent la maigreur.

Thinspiration, demain je ne mange plus

La communauté Thinspiration

Les côtes saillantes, l’espace entre les cuisses dit le Thigh gap, les os du bassin qui permettent un creux entre le ventre et le maillot, dit le Bikini bridge, etc. la maigreur fait recette sur le web.

Dans les années 90 les top modèles maigres et longilignes défilent. Devenir très mince est devenu alors une mode. Dans les années 2000, le Web donne accès au podium et l’éloge de la maigreur s’émancipe. Des sites pro ana (anorexie) vantent l’anorexie comme un mode vie. Ils sont vite interdits, mais le phénomène s’est déplacé et réinventé.

Aujourd’hui, des blogs Thinspiration apportent des astuces et des conseils pour être maigre et le rester avec des slogans tels que : « Rien n’a autant de saveur que de se sentir maigre », « Je peux y arriver. Demain je ne mange plus« , « Si tu dis non à la nourriture, tu dis oui à la minceur », etc.

Les réseaux sociaux amplifient le phénomène de la maigreur absolue. Les adolescent(e)s se nourrissent des photos qu’ils visionnent à la chaîne sur Instagram, Pinterest  Tumblr,  etc. pour tenir le rythme et s’encourager.

Témoignage lu sur le forum de carolinedaily.com : 

« J’étais une habituée de ces blogs et ces photos thinspo. Elles me motivaient quand j’avais envie de manger et quand j’avais trop mangé je bavais devant ces photos de filles qui avaient réussi ce que moi je tentais de faire et j’allais me faire vomir. »

 

Christophe Bagot, psychiatre et psychothérapeute sur Slate.fr

« Le fait d’être conscientes qu’elles ne sont pas seules peut parfois beaucoup aider les anorexiques à s’en sortir, mais à l’inverse, les plateformes qui véhiculent sur le web des conseils tendent à justifier auprès du jeune public le bien fondé de l’amaigrissement.

Les jeunes filles ont besoin de se rassurer. Après la clavicule apparente, le thigh gap leur permet de mesurer visuellement leur perte de poids. La recherche de ce creux entre les jambes, présenté comme esthétique, devient alors le pendant « mode » de la vérification par la balance (« je surveille mon poids ») et par la taille de jean (« je me dois d’être capable de rentrer dans un pantalon taille 34 »). Ainsi, beaucoup de mes patientes m’ont confié avoir besoin de « sentir l’air passer » entre leurs jambes. C’est pour elles un gage ultime de minceur. »

Voir un exemple de blog de Thinspiration : thin-girls-have-more-fun.tumblr.com

 

Thinspiration en Angleterre et en Italie

En Angleterre le phénomène Thinspiration inquiète. Depuis trois ans, les hospitalisations pour troubles alimentaires ont augmenté de 25 %.

> Lire l’article ‘Thinspiration’ Fears Over Eating Disorder Rise sur le site news.sky.com

Le reportage à 11,10 min : 

 

En Italie, le parlement a proposé un projet de loi en juin 2014 pour criminaliser les auteurs de sites pro anorexie.

> Lire l’article Should Pro-Anorexia Sites Be Criminalized? sur le site thedailybeast.com

 

Sources :
news.sky.com : ‘Thinspiration’ Fears Over Eating Disorder Rise
thedailybeast.com : Should Pro-Anorexia Sites Be Criminalized?
slate.fr : Le thigh gap, elles ou la cuisse
canalplus.fr : Le JT de CANAL+ du 18 septembre 2014

 



Partager...
  • 7
  •  
  •  
  • 7
  •