Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , .
Nombre de lectures : 1532

Partager...
  • 65
  •  
  •  
  • 4
  •  

Un cocktail de pesticides dans les plantes médicinales chinoises

Avaler des pesticides en consommant des plantes médicinales pour se soigner, cela paraît complètement impossible. Pourtant, la dernière enquête réalisée par Greenpeace Asie du Sud Est révèle la présence de nombreux pesticides, extrêmement dangereux pour la santé, dans les plantes médicinales produites par la Chine et exportées.

Un cocktail de pesticides dans les plantes médicinales chinoises 

Les plantes médicinales chinoises deviennent industrielles

La médecine traditionnelle chinoise avec l’utilisation de ses plantes médicinales a une très longue histoire et elle fait partie intégrante de la culture de l’Empire du Milieu. Les plantes utilisées provenaient en grande partie de récolte de plantes sauvages. L’agriculture productiviste est depuis passée par là, avec l’utilisation de pesticides chimiques de synthèse. Mais la Chine n’en a pas le triste monopole. En occident, aussi, leur utilisation est importante.

Greenpeace a voulu en savoir plus sur la production de plantes médicinales chinoises. Entre novembre 2012 et avril 2013, l’ONG achète des plantes médicinales produites en Chine. Elle fait ses emplettes en Chine, mais pas seulement. Des boutiques chinoises implantées au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis sont aussi visitées.

 

Des résultats très inquiétants

Les échantillons sont confiés à un laboratoire indépendant qui recherche la présence de pesticides dans les plantes. Le résultat est à peine croyable. Voici ce qu’indique Greenpeace dans son rapport : Chinese Herbs: Elixir of Health or Pesticides Cocktail ?

« Sur les 36 produits exportés par la Chine que nous avons testés, 32 contiennent au moins 3 pesticides et jusqu’à 26 différents. 17 contiennent des pesticides classés comme très ou extrêmement dangereux par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et 26 contiennent des pesticides à des niveaux supérieurs aux limites maximales de résidus (LMR) autorisées par l’Union européenne.

En France, sur les quatre produits testés (Chèvrefeuille, Chrysanthème, Bulbes de lys et Jujube), 42 résidus de pesticides ont été retrouvés dont 18 sont interdits dans l’Union européenne et 3 sont également interdits en Chine, car ils sont très ou extrêmement dangereux. »

Cette enquête à de quoi faire froid dans le dos. Si l’on trouve autant de résidus de pesticides dans des plantes médicinales, c’est pour Greenpeace un véritable signal d’alarme. L’agriculture industrielle avec ses modes de production intensifs, sous l’emprise des grandes multinationales agrochimiques, mettent en danger la santé des agriculteurs, des consommateurs, des abeilles indispensables à la pollinisation des plantes, sans parler de la qualité de l’eau

 

Sources :
> agriculture.greenpeace.fr – Les pesticides contaminent jusqu’aux plantes médicinales chinoises !
> www.27avril.com – Santé : Herbes médicinales chinoises contaminées par des pesticides
> www.terraeco.net – Herbes chinoises : Greenpeace trouve des pesticides


Partager...
  • 65
  •  
  •  
  • 4
  •