Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 2271

Partager...
  • 7
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  

Un lobbyiste pro Monsanto : « Vous pouvez boire un grand verre de glyphosate. Non merci je n’ai pas soif, je ne suis pas un idiot ».

Le glyphosate, l’herbicide, présent dans le RoundUp de Monsanto, est classé « probablement cancérogène » depuis le 20 mars 2015 par le Circ. Monsanto rejette cette décision et selon un de ses experts, docteur Moore, un verre de glyphosate est sans danger pour les autres.

Un lobbyiste pro Monsanto :"Vous pouvez en boire un grand verre de glyphosate. Non merci je n'ai pas soif, je ne suis pas un idiot".
Le glyphosate est sûr pour la santé humaine selon Monsanto

Le 20 mars 2015, le glyphosate est classé « probablement cancérogène » par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

Monsanto contre cette décision et se défend :

 » Tous les usages autorisés du glyphosate sont sûrs pour la santé humaine, et soutenus par l’une des bases de données les plus importantes jamais mises en place sur un produit d’usage agricole. »

 

Terra Eco :

« La méthode rappelle furieusement les pratiques des industriels décrites par le journaliste Stéphane Foucart dans son excellent ouvrage La Fabrique du mensonge. On y découvre comment des industriels, sous couvert de recherche scientifique, protègent leurs produits dangereux pour la santé et l’environnement. Il y raconte comment les industriels du tabac ont financé des études afin de produire du « doute » après la publication de travaux prouvant la dangerosité du tabac. Ou comment les industriels de la chimie ont réussi à noyer les études montrant la dangerosité des insecticides sur les abeilles en faisant publier… dix fois plus d’études aux résultats bien sûr contraires. L’histoire se répète sans cesse ».

 

Un verre de glyphosate sans danger pour les autres

Interviewé dans l’émission Spéciale Investigation sur Canal Plus, en septembre 2014, le docteur Moore, un lobbyiste pro Monsanto, poursuivait la campagne de désinformation de Monsanto sur les médias, à savoir que le glyphosate n’est absolument pas un danger pour l’homme et l’environnement. Mais à vouloir trop en faire, Monsieur Moore se fait piéger en toute beauté.

Dans l’entretien, docteur Moore explique :
« Je ne crois pas que le glyphosate en Argentine cause le cancer (de la rate). Vous pouvez en boire un grand verre et ça ne fait aucun mal. »

Le journaliste Spéciale Investigation :
« Ah bon, vous en voulez ? J’en ai là si vous en voulez. »

Docteur Moore :
« Avec plaisir. Bon en fait, pas vraiment. Je ne suis pas stupide. »

 

En France, 200 000 agriculteurs et trois millions de jardiniers utilisent le glyphosate.

Une pétition « Roundup : interdisons ce pesticide maintenant ! » est en cours et a déjà récolté près de 60 000 signatures.

 

Quelques publicités souvenirs sur l’herbicide Roudup, très proche de la Nature, savamment archivées par l’INA :


Sources : 

> canalplus.fr : Bientôt dans vos assiettes… – Interview de Patrick Moore
> bastamag.net : Après le classement du Round-up comme « probablement cancérogène », Monsanto contre-attaque
terraeco.net : Cancérogène, le Roundup ? Monsanto attaque les chercheurs
beurk.com : « La fabrique du mensonge, comment les industriels nous mentent et nous mettent en danger »
beurk.com : Le Roundup de Monsanto, l’herbicide le plus utilisé au monde, classé cancérigène probable pour l’homme.

 



Partager...
  • 7
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •