Cet article est publié dans Brèves, marqué avec , .
Nombre de lectures : 3550

Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un million de vaches clonées par an pour répondre à la demande du marché chinois

En Chine les salaires ont augmenté, les modes de consommation s’occidentalisent et les Chinois savourent de plus en plus de viande. Pour répondre à cette demande toujours en hausse, une usine géante de clonage va bientôt émerger pour produire en série des chiens, des chevaux et surtout des vaches destinées à la consommation.

Un million de vaches clonées par an pour répondre à la demande du marché chinois

Une production industrielle de vaches clonées

La société de biotechnologie chinoise Boyalife et l’entreprise sud-coréenne Sooam Biotech
sont à l’origine du projet de l’usine géante de clonage. Dès cette année, l’usine va commencer sa production de viande clonée destinée à la consommation. Elle sera basée à Tianjin à l’est de Pékin.

L’objectif est de produire un million de vaches par an pour satisfaire la demande en viande des Chinois.

Xu Xiaochun, président de Boyalife, lu sur la Chine nouvelle :

« Les agriculteurs chinois ont des difficultés à produire suffisamment de vaches à viande pour répondre à la demande du marché. »

 

Le projet propose aussi aux particulier de cloner leur animal de compagnie. Les chiens de policiers et les chevaux de courses seront aussi produits en série.

 

L’avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments en 2009 et 2010

L’EFSA (‘Autorité européenne de sécurité des aliments) :

« Des incertitudes subsistent dans l’évaluation des risques associés au clonage en raison du nombre limité d’études disponibles. Il apparaît que, dans une proportion significative d’animaux clonés, la santé et le bien-être étaient sévèrement altérés, souvent avec des conséquences graves, voire fatales. »

Mais…

« le transfert de noyau de cellule somatique (la technique la plus couramment utilisée pour le clonage animal) a aussi permis d’engendrer des bovins et des porcins en bonne santé, de même que leur descendance (…) Rien n’indique qu’il existe des différences en termes de sécurité des aliments entre la viande et le lait obtenues à partir d’animaux clonés ou de leur descendance et ceux dérivés d’animaux conçus de manière traditionnelle. »

 

Des vaches clonées dans nos assiettes européennes ?

Le 8 septembre 2015, le Parlement européen a dit non à la production et à l’importation de viande clonées sur le territoire européen :

« Actuellement, la commercialisation de produits alimentaires issus d’animaux clonés dans l’Union européenne nécessite une approbation préalable à la mise sur le marché. Celle-ci se base sur une évaluation scientifique de la sécurité alimentaire par l’Autorité européenne de sécurité des aliments. »

 

Plusieurs études scientifiques pointent du doigt la mauvaise santé de certains animaux clonés. Le clonage pose également problème à de nombreux citoyens européens qui s’inquiètent du bien-être animal et se montrent préoccupés par les questions éthiques que soulève cette pratique.

Dans son rapport de 2008 puis dans ses déclarations de 2009 et 2010, l’Autorité européenne de sécurité des aliments s’est montrée inquiète quant à la santé et le bien-être des animaux, soulignant le taux de mortalité associé au clonage.

Pour toutes ces raisons, de plus en plus de voix s’élèvent en faveur d’une interdiction des produits alimentaires issus d’animaux clonés ou de leur descendance au sein du marché alimentaire européen.

Mais…

« La traçabilité obligatoire est une exigence fondamentale ici. En effet, l’application de l’interdiction pourrait être compromise si le traçage des animaux clonés, de leurs descendants ainsi que des produits correspondants issus de pays tiers s’avère impossible. »

 

Lu sur le site du journal Le Monde :

« Ce dernier texte, malgré le vote sans équivoque du Parlement, risque de se voir rapidement bloqué. Il doit en effet être examiné en Conseil des ministres – où de nombreux Etats y sont opposés pour ne pas indisposer leurs partenaires commerciaux et éviter des représailles devant l’Organisation mondiale du commerce – puis revenir devant la Commission, très hostile à la version adoptée par les eurodéputés. »

 

Sources :
> french.xinhuanet.com : Construction à Tianjin d’un centre de clonage animal
> lefigaro.fr : Les Chinois veulent cloner un million de vaches pour se nourrir
> europarl.europa.eu : Le Parlement souhaite interdire le clonage des animaux de ferme
> lemonde.fr : Le Parlement européen bannit les animaux clonés de nos assiettes
> efsa.europa.eu: Clonage animal
> pixabay.com : image


Partager...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •