Cet article est publié dans Dossiers, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 4604

Partager...
  • 34
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Le Nucléaire selon Charlie Hebdo : L’escroquerie nucléaire

Pour certains l’énergie nucléaire est une filière d’avenir, propre et compétitive économiquement. Pour d’autres le nucléaire est dangereux, onéreux, antidémocratique, il n’a pas d’avenir. Dans un hors série « L’escroquerie nucléaire », sorti mercredi 5 août, Charlie Hebdo, avec sa plume au vitriol si caractéristique, s’énerve énormément.

charlie Hebdo Nucléaire

Charlie Hebdo – Hors-série L’Escroquerie nucléaire

 

L’émergence du nucléaire

Effluents radioactifs rejetés par la centrale nucléaire de Civaux près de Poitiers

Dans les années 50, la production d’énergie nucléaire connaît un départ très prometteur. Les chocs pétroliers de 1973 et 1979, vont convaincre les pays les plus pénalisés comme le Japon et La France d’investir massivement dans l’énergie nucléaire.

En 1974, la France lance un plan de construction de centrales nucléaire qui fait d’elle le pays le plus doté de centrales nucléaires par habitant au monde.

Mais les accidents des centrales nucléaires de Three Mile Island en 1979 et de Tchernobyl en 1986 alertent l’opinion publique sur les dangers du nucléaire. Dans les années 80, le refus du nucléaire s’accentue en France avec la question de la gestion des déchets nucléaires.

 

Le rêve d’une renaissance du nucléaire

En 1992, le troisième sommet de la Terre de Rio réveille les consciences et le développement durable devient le carnet de route des pays industrialisés responsables du réchauffement climatique ( émissions de C02). Désormais, le respect de l’environnement et des besoins des futures générations doivent-être pris en compte.

Sachant que l’énergie nucléaire ne produit pas de CO2, qu’elle est inépuisable et très compétitive économiquement elle aurait dû s’imposer à cette époque. Mais l’Allemagne comme la Belgique choisissent de s’en passer progressivement contrairement aux États-Unis, la Chine, la France, la Finlande, etc.

 

fukushimaEn 2011, le rêve de la Renaissance du nucléaire est éradiqué par la catastrophe de Fukushima. L’Allemagne, la Belgique, l’Italie… y renoncent suite aux événements du Japon. L’Angleterre, les pays de l’Est, les États-Unis, la Finlande… continuent d’investir. La France, quant à elle, propose de réduire progressivement l’électricité nucléaire, de 75 % aujourd’hui à 50-60 % en 2050.

 

 

 

 

Les rapports de sécurité nucléaire après Fukushima : jusqu’ici tout va bien

asn

La catastrophe de Fukushima réveille le monde entier sur la dangerosité du nucléaire. Les rapports sur la sécurité nucléaire après Fukushima s’accumulent.

En France début 2012, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) rend son audit sur les 19 centrales françaises. Jusqu’à là tout va bien. Les centrales nucléaires français peuvent continuer à fonctionner avec un niveau de sûreté acceptable. Mais, il est urgent d’investir plus de 40 milliards pour les réorganiser voire pour certaines, les reconstruire pour être plus sûres.

Dans le rapport de l’IRSN rendu à l’ASN fin 2011 :

« L’accident de Fukushima, mais également les évaluations complémentaires de sûreté, mettent en évidence la nécessité de faire évoluer sans tarder certains référentiels de sûreté des installations. Les sites nucléaires de Gravelines, Saint-Alban et du Tricastin, proches d’installations industrielles, devraient prendre en compte les phénomènes dangereux associés aux sources d’agression des installations industrielles. »

 

En France, les factures électriques sont les moins chères d’Europe. Cet argument phare des partisans du nucléaire devient obsolète. L’énergie nucléaire devient coûteuse dès lors qu’il est nécessaire d’investir dans la sécurité des centrales nucléaires.

 

La fiabilité des vieilles centrales nucléaires remise en cause

En pleine crise économique et écologique (effet de serre, épuisement des ressources naturelles, baisse de la biodiversité) la tentation est grande pour opter pour une énergie inépuisable et peu chère. Mais la fiabilité des vieilles centrales est constamment remise en cause avec une succession d’accidents largement relayés par la presse après Fukushima.

 

Le dernier en date : le 7 août 2012 environ 8 000 anomalies détectées sur une cuve de la centrale de Doel en Flandre. 22 réacteurs en Europe et aux États-Unis sont concernés. La France n’y échappe pas.

Selon le directeur de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire belge (AFCN) Willy De Roovere,

« Contrairement à celles détectées en France, elles (ndl : de Doel) sont parallèles à la paroi de la cuve et présentent donc en principe moins de risques de fragiliser cette structure qui accueille le cœur de la centrale »

Les contrôles effectués en 2004 sur l’un des réacteurs de la centrale de Tricastin (sud de la France) ont révélé des indications de fissures, perpendiculaire à la surface, soit celles qui sont dangereuses. »

 

Sébastien Crombez, directeur des équipements sous pression à l’ASN réplique :

 » Ces défauts ne sont pas parallèles à la surface mais la différence majeure avec Doel, c’est qu’ils sont isolés et ne remettent pas en cause le rôle de protection du revêtement. »

 

Le nucléaire selon Charlie Hebdo : L’escroquerie nucléaire

charlie Hebdo Nucléaire

Couverture du hors-série de Charlie Hebdo « L’escroquerie nucléaire »

Charlie Hebdo vient de publier mercredi 5 septembre 2012 un hors série « L’escroquerie nucléaire. » Opposé au nucléaire, depuis son premier numéro sorti en 1970, Charlie Hebdo s’énerve contre les partisans du nucléaire et leur réplique en dégainant sa plume au vitriol :

« Au programme, des histoires, des révélations, des coups de projecteur dans les coins les plus sombres de l’industrie la plus folle de tous les temps. Embarquez ! Et n’oubliez pas vos pastilles d’iode. Ça ne sert à rien, surtout au milieu du grand bordel d’une catastrophe, mais ça fera plaisir à notre belle Autorité de sûreté nucléaire(ASN)…Ce hors série de Charlie contient tout ce qu’il faut savoir pour détester les atomistes associés… »

En kiosque actuellement : 64 pages 6 euros
ou en ligne

A relire aussi  : La sous-traitance nucléaire

Sources :
> Charlie Hebdo : L’escroquerie nucléaire
20minutes : Nucléaire: Les fissures en France pas comparables à celles de Doel 3, selon l’ASN
reporterre.net : Les fissures découvertes sur les cuves de réacteurs belges obligent à se poser la question de la sûreté des cuves des réacteurs français.
areva.com : Après Fukushima, quels pays renoncent au nucléaire ?
> ISRN Evaluations complémentaires de sûreté post-Fukushima
ASN : L’ASN impose un renforcement de la robustesse des installations nucléaires face à des situations extrêmes
lepoint.fr : Nucléaire : un rapport trop rassurant pour ne pas inquiéter
nucleaire.cea.fr


Partager...
  • 34
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •