Cet article est publié dans Le beurk des uns, le Miam des autres, marqué avec , .
Nombre de lectures : 2339

Partager...
  • 33
  •  
  •  
  • 29
  •  

Chine : des espèces protégées, des mets prisés par les Cantonais

Dans la province de Canton en Chine, les espèces sauvages ou protégées sont très appréciées par les habitants pour leurs propriétés médicinales.

Chine : Des espèces protégées des mets prisés par les Cantonais

 

Les espèces rares les plus vertueuses

L’art culinaire chinois est lié à l’art médical. Savoir bien manger c’est prendre soin de son corps. D’anciens écrits détaillent les vertus de certaines plantes et certains animaux. Les animaux rares ou protégés ont les propriétés médicinales les plus vertueuses selon les croyances ancestrales.

Un verre d’alcool à base de pénis de tigre ou de testicules de bélier rend plus viril, les nids d’hirondelles, un mets royal, sont réputés pour être un bon fortifiant, repousser la vieillesse, faciliter la digestion, accélérer la convalescence… Le cartilage  des  ailerons de requins est un remède contre les tumeurs, l’arthrite ou encore possède des effets aphrodisiaques…

Zheng Jianxian, spécialiste de l’alimentation à l’université de technologie de Chine du Sud :

« Ces aliments n’ont pas les propriétés mystiques qu’on leur prête. En comparant les valeurs nutritionnelles du bétail et de la volaille produites nationalement avec celles d’animaux sauvages, nous avons trouvé des quantités identiques de protéines, de glucides, de lipides et autres éléments nutritifs. Les espèces sauvages n’ont aucune valeur nutritionnelle particulière et ne présentent aucun avantage. Et même lorsqu’il y a effectivement de petites différences, elles sont loin d’être aussi importantes que les gens ne l’imaginent ».

 

Les Cantonais de grands amateurs d’espèces rares

Chine : Des espèces protégées des mets prisés par les CantonaisLes Cantonais ont la réputation d’être friands d’espèces rares : le varan, la salamandre géante de Chine, la salangane, le serpent sauvage, le hibou et le bruant auréole, un mets très prisé.

Depuis dix ans, le bruant auréole est en voie de disparition.  La salangane sur les côtes d’Asie du Sud est menacée. Elle sert à concocter la soupe de nids d’hirondelle.

Pour les habitants de la province de Canton manger des espèces rares n’est pas illégal puisqu’ils ne sont pas informés par les autorités que certaines d’entre elles sont protégées. Il suffirait, selon le témoignage d’un habitant, de les avertir clairement.

« Les pouvoirs publics et les médias ont incité les gens à ne pas manger d’aileron de requin, de pénis de tigre et de patte d’ours, alors je n’en mange pas »

 

Source :
courrierinternational.com : Vous reprendrez bien un peu d’animal exotique ?


Partager...
  • 33
  •  
  •  
  • 29
  •