Cet article est publié dans Le beurk des uns, le Miam des autres, marqué avec , .
Nombre de lectures : 9570

Partager...
  • 94
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  

Le haggis d’Écosse

En Écosse, il existe un animal qui vit dans les montagnes. Il a deux pattes plus courtes d’un côté juste pour ne pas tomber. Il tourne dans un seul sens. Pour l’attraper il suffit de se balader dans l’autre sens. On le nomme le haggis sauvage. Mais le haggis est avant tout un plat traditionnel écossais qui se déguste le 25 janvier lors du Burns Night qui rend hommage au célèbre poète Robert Burns auteur du « Address to a haggis ».

Le haggis d’Écosse

Le plat national écossais, le haggis

Si vous venez chasser le haggis sauvage en Écosse, vous êtes partis pour faire une longue balade. En Écosse, on aime à présenter le haggis sauvage comme étant l’animal qui sert au plat traditionnel, le haggis. Mais le haggis sauvage est notre dahu populaire. Le plat n’est en fait qu’une bonne panse de brebis ou de mouton.

Le haggis d’ÉcosseLes ingrédients : poumons, foie, cœur de mouton, mélangés à de l’avoine, des oignons et des épices, le tout fourré dans une panse de mouton.

Il a l’allure d’un plat peu ragoutant, mais pourtant, il est succulent accompagné d’une purée de pomme de terre et de navets. Arrosé d’une bonne rasade de whisky, il devient un haggis royal.

 

Le haggis, « Grand chef du clan de la bonne chère ! »

Depuis deux siècles, ce plat traditionnel est dégusté chaque année le 25 janvier lors le Burns Night pour célébrer le jour de l’anniversaire du poète Robert Burns. Il est l’auteur d’un poème Address to a haggis écrit en 1786 qui est une ode au plat national écossais. Il éleva le haggis, plat sans histoire, au rang de chef suprême.

« Salut à toi, mon brave, mon cher,
Grand chef du clan de la bonne chère !
Au-dessus d’eux ta place est claire,
Boyau, tripe, estomac :
Tu mérites bien une belle prière
Aussi longue que mon bras.

… »

> Lire la suite du poème, Addresse to a haggis de Robert Burns sur le site address-to-a-haggis.c.la : Robert Burns’Address to a Haggis

Discours, grâces et whisky précèdent la dégustation du haggis. Le maître de cérémonie le présente à l’assemblée et tout le monde lève son verre pour lui porter un toast sur fond de cornemuse. Le maître de cérémonie, vêtu d’un kilt, découpe le haggis avec sa dague tirée de sa chaussette. Une fois le plat servi aux invités, un orateur conte Robert Burns.
Suit un toast à ses dames et suit la réplique de ses dames à ses messieurs. Chants, poèmes, humour, joie… accompagnent le cérémonial du haggis.

 


Pour bien apprécier la dégustation du Haggis, écoutez-donc le chansonnier Jacques Baudoin dans son sketch « La panse de Brebis farcie ».

… Il faut entendre l’hôtesse britannique vanter « un plat typiquement écossais, la panse de brebis forrrrcie ! ». Quand elle lui demande son avis sur le plat en question, , le narrateur, qui s’étouffe, répond « vous en cachez des trucs, enjôleuse ! » ; comme elle lui demande d’être plus sincère : « quand on l’a apportée sur la table, j’ai d’abord cru que c’était de la crotte(…) après que j’ y eus goûté, tout ça…j’ai regretté que ça n’en fût pas ! ».



Sources :
> address-to-a-haggis.c.la : Robert Burns’Address to a Haggis
> lemonde.fr : Le haggis, une recette écossaise !

 



Partager...
  • 94
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •