Cet article est publié dans Le beurk des uns, le Miam des autres, marqué avec , , , .
Nombre de lectures : 19452

Partager...
  • 176
  •  
  •  
  • 2
  •  

Une petite recette d’amourettes

Pudiquement on aime parler de recettes d’amourettes ou de rognons blancs. En bon français, on préfère les mots justes : « une bonne recette de couilles de taureau, de bélier ou de porc ».

testicule de Bouc

Photo tirée du livre : « ça se mange ! » de Neil Setchfield

A partir du XVe siècle, en pleine Renaissance, les nobles se distinguent des paysans en préparant des mets raffinés tels que les testicules de coq. Aujourd’hui, les rognons blancs ont beaucoup moins de succès en Europe.

Par contre, aux États-Unis, les testicules de taureaux sont devenus très populaires et sont parfois nommés délicatement « Huîtres des montagnes rocheuses ». En Afrique et en Inde ce sont les testicules de bouc qui sont dégustés couramment.

Confrérie des Rognons Blancs de Raon aux Bois

En France, ces mets délicats sont peu courants en ville, mais dans les campagnes les recettes de rognons blancs ou de couilles d’animaux, c’est chose courante. Dans la commune de Raon-Aux-Bois, les recettes de testicules d’animaux sont à l’honneur. En 1986 les connaisseurs lancent un pari et une foire est lancée pour promouvoir leur village à travers leur spécialité « les rognons blancs ». La foire a lieu tous les 1ers dimanches du mois de mai.

Marcel George secrétaire de la Confrérie des Rognons Blancs de Raon aux Bois, en costume traditionnel.

Petite recette de rognons blancs au riesling

Sources :
« ça se mange ! » de Neil Setchfield
www.histoire-pour-tous.fr


Partager...
  • 176
  •  
  •  
  • 2
  •